L'église Saint-Pierre de Treyvaux

L’église St-Pierre de Treyvaux est l’une des plus anciennes églises du canton et sa construction primitive date, selon la tradition, du deuxième royaume de Bourgogne.

En effet, les églises dédiées au chef des Apôtres étaient habituellement les premières d’une région nouvellement christianisée. Les fouilles archéologiques sont venues confirmer cette tradition, tout en nous éclairant sur le passé de foi  de notre coin de terre.

Elle est encore répertoriée au XIIIe siècle dans le Cartulaire de Lausanne avec le décanat d’Ogo, sous le nom de St-Pierre avant Arconciel. La paroisse d’Arconciel relevait quant à elle du décanat de Fribourg.

L’attachement des Treyvaliens à leur église-mère ne s’est jamais vraiment altéré et c’est dans cet esprit de fidélité que la restauration de l’édifice a été entreprise ces dernières années.

L’église St-Pierre de Treyvaux surplombe les falaises de la Sarine à un kilomètre à l’ouest du village, dans un isolement qui frappait déjà les visiteurs du XVe siècle. La tradition la donnait comme une des premières églises de la région. Les fouilles archéologiques menées en 1994, suite aux drainages entrepris dans le cadre de l’assainissement du bâtiment sont venues confirmer cette version historique et ont mis en lumière une partie du riche et long passé de ce site.

Les fondations de l’église ont fait l’objet d’une analyse approfondie. Les vestiges de constructions antérieures et d’annexes disparues ont également été découverts, ainsi que plus de 600 squelettes. Malgré l’absence de fouilles à l’intérieur de l’église, il est maintenant possible de reconstituer assez précisément la riche évolution architecturale du site.

 

29

février 2020

Couleur liturgique du jour : violet.